Skip to main content

Sem Medo

© Filipe Ferreira

Synopsis

Pour écrire « Sem Medo », Teresa Coutinho s’est inspirée du livre de Miguel Granja, « Simão Sem Medo ». Dans ce spectacle, Simone, une jeune fille courageuse, nous fait voyager dans son univers onirique, à la recherche d’une personne qu’elle a perdue et de sa place dans le monde. Comme Alice de Lewis Carroll, Simone traverse elle aussi le miroir, mais à la recherche de sa grand-mère, dans un voyage qui la confronte à l’expérience du deuil, à la spécificité de l’autre et à ce que sont réellement le courage et la bravoure. « Sem Medo » nous restitue un monde pluriel, avec une forte composante vidéo, qui nous permet de repousser les limites de l’espace physique et de traverser ainsi de nombreux lieux visités par le personnage et les obstacles qu’il rencontre au cours de son « voyage d’héroïne ». Le courage contagieux de l’enfant se mesure à son ouverture à l’inconnu, nous rappelant que « ne pas avoir peur, c’est être capable de regarder en même temps à l’intérieur et à l’extérieur ».

Informations artistiques et techniques

Catégories:

Inspiré par: Simão Sem Medo, de Miguel Granja
Création, texte: Teresa Coutinho
Soutien créatif, vidéo: Lúcia Pires
Création lumière: Daniel Worm d’Assumpção
Assistant éclairagiste: Pedro Nabais
Costumes: Bárbara Felicidade
Construction du chapeau: Nuno Tomaz
Construction des accessoires: Inês Dias
Conception sonore: Lúcia Pires, Teresa Coutinho
Interprètes: Ana Baptista, Ana Valentim, Cláudio de Castro, Tânia Alves
Producteur exécutif: Leonardo Garibaldi
Direction technique, opérations son et vidéo: Filipe Silva
Photographie promotionnelle: Bruno Simão
Photographie de plateau: Filipe Ferreira
Administration: Janine Lages
Gestion financière: Vítor Alves Brotas
Production: Agência 25
Résidences: Companhia Clara Andermatt, Companhia Olga Roriz, Espaço Alkantara, Fábrica das Artes, Fórum Dança
Coproduction :Centre culturel de Belém, Théâtre national de São João
Soutien: FX Roadlights

  • © Filipe Ferreira
  • © Filipe Ferreira
  • © Filipe Ferreira
  • © Filipe Ferreira
  • © Filipe Ferreira